Logo:Sivananda Yoga Europe

Les maîtres du yoga >>

Considère la vie comme un tout

 
“Considère la vie comme un tout… La vie est une. Le monde est notre unique patrie. Tous sont membres d'une seule famille humaine ... Personne n'est indépendant de l'ensemble. L'homme se rend malheureux en se séparant des autres... l'unité est la vie éternelle... Englobe tout le monde. Embrasse tout le monde... Abats les frontières qui séparent les hommes. Que toute vie soit sacrée. Souris avec les fleurs et l'herbe verte. Joue avec les papillons, les oiseaux et les biches. Parle à l'arc-en-ciel, au vent, aux étoiles et au soleil. Sois l'ami de tous tes voisins... tu auras alors une vie large, complète, riche, remplie. Tu reconnaîtras l'unité de la vie.“  Swami Sivananda

Le Soi

Le Soi, ou l'âme suprême, est la nature fondamentale de l'homme – la conscience que se partagent tous les êtres. Que l'on soit voleur, roi, saint, chien, chat ou rat – au fond, tous sont le même Soi. Le bonheur se trouve dans la pleine conscience du Soi, que le Yoga permet d'atteindre.

Ignorance

A cause de l'ignorance, nous ne voyons pas l'unité, mais la séparation. Cette apparente différence entre les individus, le monde et le Soi n'est qu'une illusion. Cette illusion est engendrée à la vitesse de l'éclair par les variations, impressions et représentations du mental. Peu importe combien le temps et l'espace peuvent nous sembler réels, ils ne sont que des projections du mental, aussi irréelles que des rêves. Le Soi qui est hors du temps et de l'espace est la seule réalité.

Libération

Nous pouvons faire l'expérience de l'unité du Soi en détruisant l'illusion de la séparation. Il ne s'agit pas d'une libération d'un état réel mais de la compréhension d'une libération qui existe depuis toujours. Il s'agit  de se libérer de l'idée fausse de la non-liberté.

Désir

La cause de l'ignorance ou de cette 'non-liberté apparente' mentionnée ci-dessus, c'est le désir. Les désirs créent des pensées, qui voilent notre vraie nature, laquelle est pleine de joie et éternelle. Dans la pratique, il n'y a rien à dire contre les désirs et le fait de les exaucer. Ils ne deviennent problématiques que si, une fois exaucés, ils sont toujours remplacés par de nouveaux désirs, entraînant un cycle éternel de déception. Or, si les désirs diminuent et finissent par être transcendés par l'auto-discipline, nous découvrons en nous la connaissance intuitive du Soi.

Intelligence

L'intellect et l'intelligence sont des instruments limités, qui peuvent bien faire des miracles dans le domaine de la dualité limitée, mais qui restent sans pouvoir dans le domaine de l'éternelle non-dualité. Ainsi, l'intelligence ou plutôt la logique pourra planifier et construire un vaisseau spatial (dualité), mais ne saura pas apporter une réponse satisfaisante à la question „qui suis-je?“ (non-dualité). Connaître le Soi est une expérience non-duale et intuitive ; en comparaison, la connaissance des objets de la dualité, que nous percevons par le mental et les sens, n'est que la connaissance de formes apparentes.

Intuition

L'intuition se manifeste comme un éclair. Elle ne se développe pas petit à petit. La connaissance immédiate de l'intuition réunit l'âme individuelle et le Soi,  ou l'âme suprême. La connaissance intuitive est une connaissance éternelle de la vérité. Avec une intuition sous-développée, l'homme intellectuel reste inachevé. La méditation mène à l'intuition.

La matière et l'âme

L'erreur élémentaire de tous les temps est la croyance selon laquelle le monde spirituel est séparé du monde matériel. La matière n'est rien d'autre que l'âme perçue par les sens. Le monde est l'expression du Soi ou de l'absolu. La matière est donc une manifestation de l'âme mondiale. Elle est la lumière, qui rayonne sous diverses formes, la voix unique qui parle plusieurs langues, la vie unique qui pénètre chaque atome de l'univers.

Le bien et le mal

Toutes les vies sont équivalentes. Tel un fil qui passe à travers une guirlande de fleurs, ainsi le Soi pénètre tous les êtres. Le monde n'est ni bon ni mauvais. Le bien et le mal sont une création de l'esprit. Un homme bon verra le bien partout, tandis qu'un homme méchant verra le mal partout. Mais le mal ne se trouve pas dans le monde, il est dans le mental. Lorsque l'on voit le Soi partout, on peut également percevoir le bien en tout.

Unité de l'être

Il n'existe qu'une seule race, celle des humains. Personne n'est placé au-dessus ou au-dessous des autres, tous sont égaux. Il faut abattre sans ménagement les frontières artificielles. L'humanité est une grande famille.

Le Yoga et la religion

La religion est l'une des formes sous lesquelles apparaît le rayonnement éternel de l'âme, qui habite en toute chose. L'objectif principal de la religion est l'épanouissement de la divinité dans l'homme. La religion ne parle ni ne montre, elle vit. La vraie religion est celle du coeur.

<- retour vers : Philosophie


Press Ctrl-D to bookmark this page
facebook googleplus