Logo:Sivananda Yoga Europe

Les maîtres du yoga >>

Swami Vishnudevananda (1927 - 1993)

En route pour la paix

Octobre 1957 : l’Indien Swami Vishnudevananda atteint la côte californienne, ne possédant que dix roupies, quelques phrases d’anglais et une grande mission. Il a été envoyé en Occident par son maître Swami Sivananda (1887–1963) pour diffuser le Yoga, la ‘carte routière’ spirituelle pour la paix intérieure. Dans le contexte de la Guerre froide et du capitalisme, Swami Vishnudevananda réalise vite combien son travail est nécessaire. Son but est de lancer une évolution holistique vers la paix, dans la tradition de Gandhi et de Martin Luther King.

Portée mondiale du Yoga

Aujourd’hui, des millions de gens pratiquent les exercices que Swami Vishnudevananda a commencé à enseigner en Occident il y a cinquante ans. Des centres de gymnastique, de culture physique et de remise en forme proposent des séances de Yoga et de nouveaux pratiquants débutent chaque jour. La création de plus de 70 centres Sivananda et Ashrams dans le monde entier est la preuve de l’énorme réussite du dynamique maître de Yoga. Quelques centres à titre d’exemple : New York, Montréal, le siège de l’organisation à Val Morin (Québec), San Francisco, Los Angeles, Chicago, Nassau (Bahamas), Londres, Paris, Berlin, Munich, Vienne, Reith près de Kitzbühel, Genève, Madrid, Tel Aviv, Delhi, Chennai, Neyyardam (Kerala), Uttarkashi (Himalayas), Buenos Aires, Montevideo. 

“Un gramme de pratique vaut mieux qu’une tonne de théorie.”

Les cinq piliers de base de la pratique du Yoga de Swami Vishnudevananda sont les asanas (postures physiques), les exercices de respiration, la relaxation profonde, une alimentation végétarienne et la pensée positive. Toutes les techniques du Yoga culminent dans la méditation, l’expérience de l’unité avec le Soi. En 1969, Swami Vishnudevananda posa la pierre angulaire pour la propagation systématique du Yoga en donnant le premier cours de formation de professeur (TTC) en Occident. Ce qui commença par une vision a produit 34000 professeurs – un millier de plus chaque année. Ils propagent les enseignements du Yoga classique dans des centres de remise en forme, écoles, universités, hôpitaux et prisons.

Les Beatles n’étaient pas les seuls à être déboussolés

Un jour, alors que Swami Vishnudevananda était entrain d’expliquer la posture sur la tête aux Beatles à l’aéroport de Los Angeles, Ringo Starr dit en plaisantant : ‘je peux à peine tenir sur mes jambes, comment puis-je tenir sur ma tête ?’. Plus tard, quand il décoiffa les Beatles en les faisant tenir sur leur tête, ils réalisèrent ce que beaucoup de ses élèves savaient déjà : ce qui apparaissait comme un simple exercice physique était réellement un changement de perspective pour le corps et le mental.

Libre comme un oiseau

Pour Swami Vishnudevananda, il n’y avait pas de barrière, ni interne ni externe. Il estimait que les barrières n’étaient que des constructions mentales qui doivent être vaincues. C’est pourquoi il commença à entreprendre des vols symboliques dans le monde entier, traversant les frontières nationales dans les régions de conflit.
En 1971, il vola vers Belfast en Irlande du Nord avec l’acteur Peter Sellers dans un bimoteur Piper Apache nommé ‘peace plane’. C’était le premier d’une série de vols pour la paix au-dessus des régions en conflit, jetant des fleurs et des messages de paix. Un mois plus tard, il vola vers le Moyen-Orient. Durant un vol pour la paix au-dessus du canal de Suez pendant la guerre du Sinaï, des avions militaires israéliens essayèrent de forcer Swami Vishnudevananda à atterrir mais il continua résolument sa mission. Son message : ‘l’homme est libre comme un oiseau, anéantissez les frontières avec des fleurs et de l’amour, pas avec des fusils et des bombes’.

De même, en 1983, il vola par dessus le mur de Berlin d’Ouest en Est avec un ULM ‘armé’ de deux bouquets de soucis. Il atterrit près d’une ferme à Weissensee à Berlin Est. Après avoir été interrogé par les autorités est-allemandes pendant quatre heures, il fut mis dans le métro avec un sandwich au fromage et renvoyé à Berlin-Ouest.
Un an plus tard, en 1984, il passa trois mois à faire le tour de l’Inde dans un bus à deux étages avec la devise ‘le Yoga pour la paix’. Il demanda aux gens nés dans le pays du Yoga de découvrir l’approche moderne de la pratique et de la philosophie du Yoga. Swami Vishnudevananda décéda en 1993, à Mangalore en Inde du Sud, pendant un pélerinage pour la paix dans le monde et la compréhension mutuelle.

L’énergie des dix roupies

Swami Vishnudevananda avait l’habitude de dire qu’il vint en Occident, fonda les Centres Sivananda de Yoga Vedanta et les Ashrams et forma des milliers de professeurs de Yoga, sur l’énergie de dix roupies. “Ces dix roupies m’ont mené d’innombrables fois autour de la Terre. C’était seulement l’énergie et la bénédiction de mon maître, Swami Sivananda, qui me permirent de faire tout ce que j’ai fait. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait au nom de mon maître’.

<- Retour vers: Les maîtres

Swami Vishnu-devananda
Swami Vishnudevananda
Swami Vishnu-devananda
Swami Vishnudevananda
Swami Vishnu-devananda
Swami Vishnu's Peace Plane
Swami Vishnudevananda
Swami Sivananda, Swami Vishnudevananda
Press Ctrl-D to bookmark this page
facebook googleplus